Souvenir d’Italie – mars 2019 : Herculanum

Les élèves latinistes de 1ière ont eu à choisir, à la demande de leur professeur, une photo-souvenir prise lors du voyage qu’ils ont fait en Italie, puis ont expliqué leur choix, avant de décrire les sentiments que l’image provoquait chez eux. Voici la photo et le texte d’Emma:

C’est la photo que j’ai choisie sur l’ensemble du voyage parce qu’elle me rappelle toute la ville d’Herculanum, qui m’a beaucoup marquée. C’était une ville plus petite que Pompéi (elle abritait environ 4000 habitants), mais son état de conservation en fait un site archéologique très riche. Elle a aussi été victime de l’éruption du Vésuve en l’an 79 après J.C. mais elle n’a pas été touchée de la même manière, car Pompéi a été la cible d’une nuée ardente alors qu’Herculanum a été recouverte de boue à haute température. C’est pour cela que des squelettes ont été retrouvés sur ce site (redécouvert au XVIIIème siècle) mais pas à Pompéi, où les corps ont été figés dans les cendres du volcan. La bonne conservation de la ville d’Herculanum permet d’en savoir beaucoup sur la population de l’époque et sur leurs habitudes de vie. Par exemple, pendant notre visite, nous avons vu des « thermopolia ». C’étaient un peu l’ancêtre de nos Mc Donald’s, des lieux de restauration rapide, où les habitants venaient prendre leur déjeuner (appelé « prandium »). Nous avons aussi vu des thermes publics, où nous avons observé que les habitants avaient plusieurs salles à leur disposition pour prendre leur bain. Par exemple, ils avaient le choix entre eau chaude et eau froide, et les hommes avaient même droit à une salle où ils pouvaient faire du sport. Dans les habitations, il y avait parfois beaucoup de couleur grâce aux mosaïques et aux peintures. Tout cela donne une réalité à la vie de l’époque et nous rapproche des habitants, morts dans cette ville il y a 2000 ans. C’est ce que j’ai aimé sur ce site.